La Technique Alexander Vygotskienne (TAL)

L’enfant souffrant d’épilepsie va apprendre à changer par lui-même toutes sortes d’habitudes de pensée ou d’action involontaires, en développant le rôle régulateur de son discours verbal (régulation idéo-motrice verbale / pensée – mouvement – mots). Cette activité est réalisée en binôme ou trinôme.

Les changements concernent notamment les habitudes de réactions posturales involontaires incessantes commandées par des sensations (boucles sensori-motrices) qui, dans toutes les activités de la vie quotidienne, induisent une hyperactivité musculaire et nerveuse et, à la longue, une fatigue, un stress et un mauvais fonctionnement général.

Au contraire, l’unification des réponses verbales et des réponses motrices débouche sur un contrôle de soi tant au niveau moteur que mental et émotionnel.

S’il s’agit d’un enfant avec autisme ou troubles envahissants du développement, l’activité est réalisée en individuel : les leçons consistent tout d’abord à établir une communication physique régulée et à lui transmettre un nouvel équilibre moteur par voie d’ajustements moteurs continus. Cette démarche intensive peut induire une stabilité suffisante des processus nerveux de l’enfant qui seule, autorise l’inclusion de signaux verbaux comme moyen de réguler ses réponses motrices.

Fabrice Rameaux & Jean-Dominique Masoero

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.