Les activités du projet

Pour l’enfant souffrant d’épilepsie, l’image du corps est souvent abîmée du fait qu’il est la voie par laquelle vont se manifester les nombreux déséquilibres neurophysiologiques liés à la maladie.

Les différentes activités proposées dans ENV’ÉPI sont les suivantes :

  • la Technique Alexander Vygotskienne (TAL)
  • l’activité physique adaptée (APA)
  • la poterie (POT)
  • l’activité picturale (PIC), ou art-thérapie dans son expression ludique
  • la stimulation musicale (SON)

Ces activités ont été choisies pour permettre à l’enfant de remettre en marche les mécanismes indispensables à l’élaboration de son développement personnel, souvent mis à mal par la pathologie, conduisant alors à une faible estime de soi, à une perte de confiance en soi, à des problèmes d’ordre cognitifs, à de l’anxiété.

L’objectif est d’amener l’enfant à engager son corps dans des actions qui lui sont peu habituelles, voire inconnues, avec un niveau de difficulté croissant, mais toujours adapté à ses facultés, de sorte qu’il puisse évaluer ses propres dépassements, ses réalisations, qu’il recouvre ou découvre une image positive de lui. La succession des réussites et l’explication des aménagements qui auront été effectués pour y parvenir devraient permettre que l’enfant souffrant d’épilepsie développe un niveau de confiance en soi plus élevé.

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *